Nos savoirs faire

Etre un bon Ebéniste et un bon Restaurateur de Meubles Anciens ne nécessite pas seulement une excellente maîtrise des différentes façons de travailler le bois et des finitions propres à chaque meuble. Il faut également connaitre l’histoire de l’art et du mobilier et être capable de reconnaître les styles, les époques, les essences de bois, les techniques propres à chaque époque et à chaque région.

Notre savoir- faire est très large et, en lien avec les meilleurs artisans (bronziers, gainiers, marbrier, tapissier, horloger etc…), nous pouvons offrir à nos clients une restauration complète sur les meubles les plus divers.

  • Parmi nos spécialités, il y a évidemment le travail de base sur les meubles en bois massif, mais aussi le travail du placage, de la marqueterie, les incrustations (bois et métaux précieux, ivoire, nacre…), la sculpture et le tournage sur bois (voir une vidéo de tournage)
  • Le traditionnel vernis au tampon est habituellement réservé aux meubles en bois précieux (acajou de Cuba, palissandre de Rio…) et à la marqueterie mais  la beauté naturelle du bois est très bien mise en valeur aussi par des finitions dites « ciré rempli » et même pour certains bois simplement par une belle patine à la cire.
  • Plutôt réservée à certains sièges, la peinture doit parfois être refaite à neuf après décapage du bois puis patinée à l’ancienne.

Le choix de la finition dépend du meuble, du bois et évidemment du budget.

 

Toutes ces techniques sont parfaitement maîtrisées par notre équipe et réalisées dans la pure tradition de l’ébénisterie française.

  • Le nettoyage et la pose des bronzes comme la serrurerie d’ameublement font aussi partie de notre savoir-faire

Les « à côté »

  • Le paillage, le cannage et le cuir d’ameublement sont des services proposés et réalisés de façon traditionnelle et à l’ancienne. Les possibilités de décors et de couleurs sont nombreuses et permettent de mettre une touche personnelle à votre meuble et à votre siège.

Il faut tout savoir faire selon les circonstances, et se conformer à l’esprit des choses.
Henri-Frédéric Amiel  (Journal intime, 1878)